Fabrication de peintures en poudre

Pré-mélange de matières premières

Toutes les matières premières utilisées dans les revêtements en poudre se trouvent en phase solide lorsqu'elles sont mélangées. Le polymère et les autres ingrédients tels que les pigments, charges, agents de réticulation etc. sont pesés avec précision dans une cuve de mélange. Les contenus sont ensuite mélangés ensemble pour produire un mélange homogène.

Extrusion

Le pré-mélange est ensuite introduit dans l'extrudeuse dont le cylindre est maintenu à une température prédéterminée exacte. La température du cylindre est réglée de sorte que le polymère soit tout juste liquéfié. Une température trop élevée donnera une faible viscosité à l'état fondu, un faible cisaillement et une mauvaise dispersion des pigments, ce qui à terme ne produira pas des revêtements présentant les performances souhaitées. Le débit d'alimentation sur la trémie et la vitesse de la vis de l'extrudeuse sont ensuite équilibrés afin que la vis reste entièrement chargée. Il s’agit ensuite d’ajuster soigneusement ces trois paramètres, ainsi que l’extrusion. Le produit extrudé passe entre les rouleaux de refroidissement et file sous la forme de feuille d'env. 1 mm d'épaisseur qui est ensuite divisée en copeaux d'environ 10 à 20 mm.

Fraisage ou broyage

Les copeaux sont ensuite broyés pour obtenir une répartition granulométrique adaptée au processus d'application, avec par exemple : La pulvérisation électrostatique, L’immersion en lit fluidisé. Pour cela, on utilise un broyeur à disques à broches ou à marteaux. Dans les usines modernes, un tamis est utilisé pour limiter la taille maximale des particules. De plus, il faut savoir que les particules surdimensionnées sont réintroduites en continu dans le broyeur.

Tamisage

Il s’agit de l’opération finale du processus, quelle que soit la méthode utilisée pour produire la poudre. Cette opération est utilisée pour éliminer toutes sortes de particules surdimensionnées qui pourraient avoir traversé le broyeur afin d’obtenir une répartition granulométrique précise.

Stockage de poudre

Après le tamisage final, la poudre est stockée dans des récipients bien fermés, ainsi que dans un endroit sec, afin d’éviter une éventuelle contamination ou accumulation d’humidité. Pour le stockage à long terme, la poudre doit être maintenue à une température aussi basse que possible, située préférablement au-dessous de 25 °C. Les poudres doivent être tenues à l’écart des pièces en mouvement car la chaleur de friction peut faire fondre la poudre et éventuellement la faire durcir à l’intérieur du récipient.